Configurer Stellarium pour les recherches du passé

Puisque les anciens avaient une vision globale de leur environnement et liaient le ciel et la terre, il est normal que nos recherches en tiennent compte. Nous utilisons déjà des outils cartographiques pour nos travaux sur le terrain; il est donc logique aussi d'avoir à faire à des logiciels astronomiques pour compléter nos études...

Parmi ceux-ci, Stellarium est bien sûr le plus puissant et le plus populaire et en plus il est gratuit.
Par contre, côté documentation, çà laisse un peu à désirer... Le guide pdf livré avec le logiciel est complet et très bien fait, mais reste malheureusement en anglais.

Sur Amazon, on peut trouver la version imprimée de ce guide (290 pages au format A4 et toujours en anglais) pour moins de 30 €, ce qui permet une lecture beaucoup plus facile. Mais elle couvre la version 0.15 alors que nous en sommes à ce jour à la version 0.16; quelques ajouts n'y sont donc pas mentionnés.
On peut également trouver un autre guide Stellarium plus grand public mais en portugais cette fois... Donc rien en français en somme, mis à part quelques tutos sommaires sur le web...

En ce qui nous concerne, il faut savoir qu'on peut configurer Stellarium pour qu'il soit le plus efficace possible sur les sujets qui nous concernent, d'abord en lui ajoutant quelques plugins adaptés, ensuite en le paramétrant pour qu'il soit à plus l'aise sur les époques antiques.

Activer des plugins supplémentaires

  • Procédure pour activer les plugins
- Appuyer sur F2 pour ouvrir la boîte de configuration
- Aller sous l'onglet Plugins
- Choisir le plugin voulu
- Cliquer sur Charger au démarrage et redémarrer Stellarium

L'icône du plugin sera alors visible sur la barre de navigation du bas.
  • Le plugin ArchaeoLines

Selon la documentation du plugin : Dans la littérature archéoastronomique, plusieurs schémas d'orientation dérivés d'astronomie sont fréquents. Souvent, les bâtiments préhistoriques et historiques sont décrits comme ayant été construits avec un Axe principal pointant vers un lever de soleil en solstice d'été ou d'hiver.

On ne saurait mieux dire... Cet outil très complet permet entre autres de tracer, selon l'endroit sélectionné, les arcs de déclinaison comme les solstices et les équinoxes, les stagnations lunaires mineures et majeures.



voir p.135 de la doc imprimée et p.147 de la doc pdf de la v. 0.16

  • Le plugin Mesures d'angles

Très pratique, il permet de mesurer instantanément l'angle entre 2 points du ciel à la souris.

voir p.97 de la doc imprimée et p.107 de la doc pdf de la v. 0.16

  • Le plugin Graduation azimutale (compass marking)

A la fois simple et indispensable : il se contente d'afficher sur l'horizon, tel un compas, les points cardinaux et la graduation de l'azimut en degrés.

-voir p.98 de la doc imprimée et p.108 de la doc pdf de la v. 0.16

Les réglages sur les éphémérides

Les valeurs par défaut donnent de bons résultats en terme de précision, même sur des périodes éloignées. On peut toutefois optimiser la précision avec les réglages suivants.

  • Les éphémérides planétaires alternatives DE430 et DE 431

Pour le calcul des positions planétaires, Stellarium utilise la méthode analytique VSOP87 qui est valide pour les années -4000 à +8000.

Pour les périodes plus anciennes, il faut utiliser la méthode DE431 valide de -13000 à +17000. Elle n'est pas distribuée par défaut dans Stellarium et il faut aller la télécharger sur le site FTP de la Nasa :

- Aller sur le site ftp://ssd.jpl.nasa.gov/pub/eph/planets/Linux/de431
- Télécharger le fichier lnxm13000p17000.431  (plus de 2.7 GO !)
- Copier ce fichier dans le répertoire C:\Program Files\Stellarium\ephem\
- Pour activer DE431, aller dans le panneau de configuration F2, onglet Principal et cocher la case Utiliser DE431.



Lire p.51  de la doc imprimée et p.58 de la doc pdf de la v. 0.16

  • Correction du temps

La rotation de la Terre n'est pas parfaitement régulière et des lentes déviations s'observent entre les différents systèmes de mesures de temps. Pour tenir compte de cela, Stellarium propose plusieurs algorithmes de corrections, chacun valides sur une période de temps donné.

Ils sont accessibles dans le panneau de configuration F2, sous l'onglet Navigation et la rubrique Correction du temps. L'algorithme proposé par défaut est Espenak & Meeus (2006) qui est valide entre les années -1999 et 3000.

Pour des périodes plus anciennes, on pourra sélectionner l'algorithme Morrison & Stephenson (1982), valide entre -4000 et 2800.



Lire les explications p.174-179  de la doc imprimée et p.198-203 de la doc pdf de la v. 0.16


Pour finir, on pourra lire avec intérêt la section E de la documentation relative à la précision des calculs dans Stellarium sur de larges périodes de temps.

p.275  de la doc imprimée et p.302 de la doc pdf de la v. 0.16

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Les unités de distances antiques

Tuto Géo-Maps sur Archéo-Soft (2) : Importer des données